C’est étrange souvent, les circonvolutions que nous fait prendre la vie pour nous faire se trouver. Se rencontrer.

En cette fin du mois de septembre 2017, les auspices se sont accordés sur notre rencontre à toutes les trois, à dix mille kilomètres de chez nous, en Arizona, sous l’égide du Navajo Horse Project. Réunies au cours d’un voyage intense, d’une expérience magnifique, les liens se sont sans doute créés plus rapidement encore que dans un contexte quotidien.

hozho-le-chemin-notre_histoireRapidement, nous avons appris à compter les unes sur les autres et à nous faire confiance, réalisant dans l’habitacle de cette voiture que nous partagions un certain sens de l’humour, mais pas que. C’est là résolument qu’est née notre complicité à trois, renforcée par les liens qu’entretenaient déjà Jacqueline et Brigitte, les deux comparses landaises.

C’est lors de ce voyage que nous avons fait la connaissance (entre autres) de nos amis et partenaires Navajos, Gino Antonio et sa famille, et Harrison Jim. Grâce à eux, nous avons pu toucher du doigt un savoir ancestral, que des décennies à vivre dans un monde formaté avaient éloignées de nous. Grâce à eux, nous avons pu reconnecter avec cette partie enfouie en nous, notre cœur d’enfant. Enfin, nous avons pu nous relier, de nouveau et pleinement, à la nature et à sa puissance.

Et c’est tout naturellement que sont venues l’envie de partager, de transmettre à notre tour, et celle de collaborer au sein d’un projet commun, ensemble, avec nos partenaires au sein de la Nation Navajo. Ce projet, nous l’avons construit semaine après semaine, avec des mots, en anglais, en français, dans nos échanges et nos rires, et aussi dans nos réflexions les plus profondes.

Ensemble sur le chemin d’Hozho, c’est tout cela. C’est tout cela réunit, relié par le concept navajo de Hozho, qui est la beauté, l’harmonie, la santé, l’homéostasie, l’équilibre, tout cela en même temps. On dit « Je marche dans la beauté » ou « Puisses-tu marcher dans la beauté » comme un souhait, un mantra, une prière, un rappel de tous les jours : n’oublie pas, nous marchons dans la beauté.

Ensemble sur le chemin d’Hozho, c’est la réunion de thérapeutes, de coaches, de personnalités singulières, qui ont senti un jour, qu’elles ne pouvaient pas garder cela enfermé ; qu’il fallait que cette beauté circule et soit partagée.